Albanie, le nouveau concurrent de Malte ?

By 23 octobre 2018News

Grâce à sa législation ouverte, Malte est devenue en quelques années le centre névralgique des investissements dans la cryptomonnaie et les projets blockchain. Sur ce modèle l’Albanie souhaite elle aussi prendre de vitesse les pays européens en pourparler sur les lois à adopter.

L’Albanie

Pays partageant une frontière avec la Grèce, qui compte un peu plus de 3 millions d’habitants, il est situé non loin du talon de la botte italienne.

Toujours en cours de négociation pour intégrer l’union européenne, malgré une économie fragile, l’Albanie est en croissance grâce à son tourisme.

Son gouvernement mise sur la régulation des nouvelles technologies comme les cryptomonnaies pour trouver sa place dans l’économie mondiale.

Régulation des cryptomonnaies

Si la Banque Centrale d’Albanie se prononçait en 2017 sur les risques liés aux investissements non régulés en cryptomonnaies pour les particuliers, il semble que le gouvernement a décidé d’aller à contre-courant…

Le Tirana Times relaye cette semaine les mots du Premier Ministre Albanais, Edi Rama :

«Dans le cadre de nos efforts visant à ouvrir de nouveaux marchés et à créer de nouvelles opportunités d’emplois bien rémunérés et des personnes qualifiées, nous explorons la possibilité de mettre en place un cadre réglementaire sur la crypto-monnaie {…} Pour le moment, nous évaluons et travaillons à la rédaction d’un cadre réglementaire après avoir effectué une analyse et une étude approfondies. Si les résultats sont satisfaisants, alors nous allons promouvoir, même en dehors de l’Albanie, la volonté du pays de devenir une plaque tournante pour de nombreux investisseurs potentiels qui souhaitent s’impliquer dans cette révolution des finances mondiales »

En s’adressant aux startups de la crypto, l’Albanie cherche à attirer l’investissement, encourager l’innovation et la création d’emplois dans la finance.

L’ambition du gouvernement clairement affirmée, de s’imposer comme une plaque tournante de l’industrie des cryptomonnaies engage l’Albanie dans une concurrence avec Malte ou encore la Suisse et leurs mesures réglementaires pro cryptos.

Les Maltais ont d’ailleurs vu s’installer sur leurs terres, en Avril dernier, le siège social de la plus grosse plateforme d’échange du monde : Binance.

Faire d’1 pierre 2 coups

Avec une loi sur la cryptomonnaie l’Albanie booste son économie mais elle régule aussi certaines activités….

En effet en 2 ans se sont plus de 80 sociétés de courtage non agréées qui se sont installées en Albanie.

Par le biais de centre d’appels clandestins, ces organisations incitaient leurs clientèles à l’investissement dans des produits financiers frauduleux avec des taux de rendements attrayants.

Agissant sur le sol albanais et à l’internationale, bon nombre de ces sociétés non agréées ont subitement disparu…

La situation était telle que l’Autorité en charge de la surveillance financière a dû faire appel aux services du renseignement et de la prévention du blanchiment d’argent pour enquêter sur ses fraudes.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Noter cet article
Nelson Bonil

Author Nelson Bonil

More posts by Nelson Bonil

Leave a Reply