Bannir le Bitcoin est impossible, des experts analysent le cas de l’Inde

By 16 novembre 2018News

Les experts disent que le projet du gouvernement indien d’interdire le Bitcoin et toutes les autres cryptomonnaies est simplement impossible.

Les analystes affirment qu’en raison de la nature même des monnaies numériques, il sera difficile d’appliquer une interdiction générale.

L’interdiction du Bitcoin en Inde ne peut pas arriver

Selon Quartz India, à la suite d’informations faisant état d’une éventuelle interdiction d’utilisation des cryptomonnaies, plusieurs acteurs du marché et expert s’opposent à l’impossibilité d’une interdiction générale des crypto.

Que le gouvernement envisage d’interdire les transactions en monnaie numérique ou la propriété privée ou les deux, les analystes estiment que ce sera une tâche ardue pour le gouvernement.

S’exprimant à ce sujet, Nischal Shetty, PDG de WaziX, une plateforme d’échange de cryptomonnaies en Inde a déclaré ceci:

« Même si le gouvernement décide d’interdire la possession, il sera tout simplement impossible de l’appliquer. »

Shetty est d’avis que l’interdiction des échanges de Bitcoins n’éliminera pas la propriété privée des monnaies virtuelles. Les investisseurs peuvent stocker leurs actifs numériques sur des clouds, des portefeuilles virtuels ou des périphériques de stockage physiques tels que des clés USB.

« Une fois qu’un Indien (citoyen) a investi dans une devise, il peut devenir impossible pour le gouvernement de retracer ses investissements, car la plupart des devises permettent également la conversion en crypto plus privée, ce qui rend les transactions introuvables. »

Le gouvernement peut bloquer l’accès aux sites Web des échanges à l’étranger. Mais, selon Raunaq Vaisoha, PDG d’une société blockchain, les traders et les investisseurs locaux auraient encore des solutions  face à leurs problèmes: l’utilisation des réseaux privés virtuels (VPN).

Les experts appellent à une meilleure réglementation plutôt qu’à une interdiction

Les gouvernements qui se méfient de la cryptomonnaie invoquent la fraude et le blanchiment d’argent pour expliquer leur réticence à autoriser l’utilisation de la cryptomonnaie. L’augmentation persistante du nombre de plateformes d’investissement frauduleux et les affaires de blanchiment d’argent impliquant l’utilisation de monnaies virtuelles renforcent la crédibilité de cette position. Mais ces problèmes sont également omniprésents sur le marché financier traditionnel.

Plutôt qu’une interdiction générale, qui est impossible, les experts disent que la réglementation est la voie à suivre. Le PDG d’une société indienne blockchain souscrit à cette idée. Ausaf Ahmad, PDG de Eleven01, est d’avis qu’un règlement est le seul moyen de lutter contre les activités illégales des cryptomonnaies.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Roméo VEGA

Author Roméo VEGA

More posts by Roméo VEGA

Leave a Reply