Christie’s enchères et blockchain

By 13 octobre 2018Blockchain, News

Christie’s est la première maison d’enchère à se tourner vers la Blockchain pour l’identification des chefs-d’œuvre et la sécurisation de la vente.

Les salles de ventes aux enchères sont le théâtre de beaucoup de nouveautés en ce moment, après Bansky qui a décidé de « recréer » son œuvre au moment où elle est adjugée, c’est Christie’s dont on parle cette semaine.

Christie’s

L’une des plus prestigieuses maisons de ventes aux enchères du monde, Christie’s se tourne vers la technologie du registre partagé.

En organisant plus de la majorité des enchères en 2018 (près de 3 Milliards de Dollars sur les 4 Milliards) généré par la vente d’œuvres d’art dans le monde, c’est un acteur reconnu du secteur.

Avec ses 350 ventes aux enchères chaque année dans plus de 80 catégories, la société enregistre durant ses évènements des enchères entre 200$ et 100 Millions de $…

À l’occasion d’une nouvelle série de ventes aux enchères d’œuvres de la collection de Barney A. Ebsworth qui aura lieu dès la semaine prochaine, la société a décidé d’intégrer la blockchain à cet évènement.

Blockchain & art

Le Christie’s va collaborer avec Artory une société de Blockchain qui permet l’enregistrement de l’historique et l’identification des propriétaires d’une œuvre ou d’un objet de collection.

Le gros atout pour un acheteur est de pouvoir prouver qu’il est le propriétaire légitime d’une œuvre d’art tout en gardant son anonymat.

Le fondateur d’Artory, Nanne Dekking s’exprime à ce sujet : « Artory a le plaisir de travailler avec Christie’s et la famille Ebsworth qui va marquer le début de l’ère de la blockchain pour chaque œuvre de cette collection spectaculaire et pour montrer au monde de l’art que le cryptage numérique peut être avantageux tant pour les acheteurs que les collectionneurs. »

La vente à venir de cette collection estimée à plus de 300 Millions de Dollars sera un galop d’essai pour cette collaboration avec Christie’s qui cumule plus de 250 ans d’expertise dans la vente aux enchères…

Richard Entrup Directeur des Systèmes d’Information chez Christie’s se félicite de cette grande première : « Notre collaboration pilote avec Artory est une première parmi les plus grandes maisons de ventes mondiales et reflète l’intérêt croissant de notre secteur de bénéficier des avantages du registre numérique sécurisé via la technologie blockchain. »

« Pas sûr que les artistes tels que Edward Hopper, Jackson Pollock ou Willem de Kooning qui composent cette collection aient imaginé de leur vivant que leurs œuvres s’imprègnent autant du numérique… « 

Crédits photo @clemono2


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Noter cet article
Nelson Bonil

Author Nelson Bonil

More posts by Nelson Bonil

Leave a Reply