Des projets comme BAKKT retardés à cause du Shutdown aux USA

By 16 janvier 2019News

Le shutdown en cours aux États-Unis, qui dure depuis 3 semaines, est un record de longévité pour cette situation qui grève l’économie américaine. Celle-ci perdrait 1,2 Milliard de dollars par semaine… À l’origine de cette situation, la mésentente sur le budget de l’État Fédéral entre l’administration Trump et le Parti démocrate au Congrès.

Un impact global

La cryptomonnaie se retrouve impacté par ce shutdown à cause d’un facteur simple : l’argent ne circule plus.

Pendant le shutdown de nombreuses administrations fédérales ne sont plus ouvertes, car leurs employés ne peuvent plus être payés faute de budget. C’est le cas par exemple de la SEC (Securities and Exchanges Commission équivalent de notre AMF en France) qui a fermé ses portes le 27 Décembre et poussé ses salariés aux congés sans solde comme l’indique le message su le site

Les études de produits et services financiers incluant des cryptomonnaies sont donc à l’arrêt et ce contexte influence le marché à tendance baissière.

Graphique Bitcoin 22 Décembre à aujourd’hui

Des entreprises qui attendent patiemment

Bakkt la plateforme agréée qui cherche à rapprocher utilisateurs de cryptomonnaies et commerçants avait déjà retardé son lancement et devra surement le repousser à nouveau.

Initialement prévu pour le 22 Décembre 2018, le hasard du calendrier à fait coïncider cette date avec le début du shutdown…

La CEO de Bakkt avait alors communiqué une nouvelle date de lancement programmée pour le 24 Janvier 2019. Un délai qui semble une nouvelle fois peu probable au vu du shutdown toujours en cours…

Mais la start-up appuyée par Microsoft, l’Intercontinental Exchange et Starbucks poursuit son développement malgré son dossier en attente prolongée par le contexte au CFTC (Commodity Futures Trading Commission – agence indépendante de régulation de produits financier).

À l’image de son dernier post sur Twitter :

L’ETF proposé par VanEck et SolidX rejeté une première fois et en appel après rectification et argumentation auprès de la SEC était toujours à l’étude par le législateur quand le shutdown a commencé.

La commission a déjà repoussé par 2 fois sa prise de position.

Ces prolongations d’abord à fin Septembre, puis au 29 Décembre 2018 et enfin au 27 Février 2019 avaient été justifiées par communiqués de presse. Le dernier mentionnait : « Le Conseil juge approprié de désigner une période plus longue pour rendre une ordonnance approuvant ou désapprouvant le changement de règle proposé, afin de prendre suffisamment de temps pour examiner ce changement. »

Aujourd’hui, la SEC ne peut plus reculer l’échéance de sa prise de position. Selon une ancienne juriste du législateur, la loi pourrait même imposer à l’administration une approbation automatique.

Dans les faits, si le shutdown venait à s’éterniser jusqu’au 27 Février, la Commission serait alors considérée comme inapte à statuer dans les délais définis par la loi.

Si cette hypothèse est peu probable, elle est aussi peu souhaitable pour la crypto-sphère et pour l’économie américaine de manière générale. Ce shutdown implique un ralentissement de la croissance du pays dont les conséquences éclaboussent de nombreuses industries.

« Ne faut il pas se réjouir de l’impossibilité d’un shutdown en France ? »

Crédits photo @someguy


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Des projets comme BAKKT retardés à cause du Shutdown aux USA
4.3 (86.67%) 3 vote[s]

Also published on Medium.

Nelson Bonil

Author Nelson Bonil

More posts by Nelson Bonil

Leave a Reply