Est-il possible de savoir pourquoi le marché de la crypto s’est effondré?

By 30 novembre 2018News

On pourrait penser qu’après toutes les bonnes nouvelles concernant les investissements institutionnels qui sont en train d’arriver, le marché de la crypto aurait fait autre chose que sombrer.

Ça n’a pas été le cas… le marché de la crypto est tombé sous la barre redoutée des 6 000 dollars, puis s’est effondré sous les 5 500 à 5 600 dollars.

Il s’agit de la pire baisse depuis septembre 2017, une époque où il y avait beaucoup plus d’incertitude réglementaire et moins de développement dans l’industrie.

Bitcoin a perdu environ 46 milliards de dollars en valorisation et le marché dans son ensemble environ 90 milliards de dollars. Certains analystes, qui analysent ce marché imprévisible, estiment que les niveaux de septembre 2017 (prix du BTC de 3 000 $) pourraient être une réelle possibilité.

Ce tour de montagnes russes n’a rien d’extraordinaire pour les HODLers (personnes qui conservent une monnaie malgré la baisse des prix) chevronnés, mais celui-ci est intéressant pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, cela se produit à un moment où une avalanche de bonnes nouvelles a frappé le marché.

Presque tout le monde attend avec impatience le lancement de services d’investissement institutionnels tels que Bakkt. Un ETF Bitcoin a également été coté à la plus grande bourse suisse. On sait que le marché réagit sauvagement aux nouvelles positives et négatives, et cette chute face aux nouvelles positives fait mouche.

Deuxièmement, le marché des cryptomonnaies a tendance à se développer vers la fin de l’année – mais nous n’avons pas encore trouvé aucun signe pour le garantir. Bien que 2016 et 2017 aient affiché cette tendance, cela ne semble pas être le cas cette année.

Ensuite, bien sûr, il y a le fork (nouveau logiciel créé à partir du code source du logiciel existant) de Bitcoin Cash (BCH) dans Bitcoin Cash ABC et Bitcoin Cash SV (la vision de Bitcoin Satoshi). On ne peut pas savoir dans quelle mesure cette scission a influencé le marché, mais on sent qu’il existe une sorte de corrélation.

Avant de tirer des conclusions, le cas échéant, examinons ce que le marché a connu exactement au cours du mois écoulé.

Le fork de Bitcoin Cash mieux connu sous le nom de “Crypto Civil War”

L’événement le plus choquant du mois est, bien sûr, le fork que Bitcoin Cash a subie.

Désormais, avec deux variantes, Bitcoin Cash ABC et Bitcoin Cash SV, et les répercussions qu’il a eues sur le marché, les commentaires fusent sur les réseaux, remettant en question la façon dont a été faite cette opération.

Brian Kelly, fondateur et PDG du groupe d’investissement BKMC, a qualifié cette opération de «guerre civile de la crypto», qui est à peu près aussi précise que possible.

Il y a des rumeurs selon lesquelles les détenteurs du BCH auraient vendu leurs bitcoins et déposé ces fonds vers leurs banques respectives. La guerre des mineurs qui en a résulté a certainement, si ce n’est de manière mesurable, causé un préjudice à la fois à la réputation et aux finances du marché de la cryptomonnaie, poussant un marché déjà stagnant, vers la baisse.

De tels incidents ne font que renforcer l’impression que le marché des cryptomonnaies est trop volatil et incontrôlable pour durer à l’avenir.

Alors que le marché arrive à maturité, de tels incidents sont inévitables. Cependant, si on prend les choses dans leur ensemble, ça ne remet pas en cause le développement de ces actifs. Ça ne reste qu’un incident dans le développement d’une classe d’actifs révolutionnaire.

La SEC sévit envers les ICO

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a sanctionné, Airfox et Paragon. Les 2 ICO ont reçu l’ordre de restituer de l’argent à leurs investisseurs et de payer une amende de 250 000 dollars.

Un communiqué de presse a déclaré:

« Il s’agit des premières affaires de la Commission accusent publiquement des ICO présentant des violations d’enregistrement… Ni Airfox ni Paragon n’ont enregistré leur ICO conformément à la législation fédérale, et elles n’étaient pas non plus admissibles à une exemption. »

La SEC, même si elle n’est pas particulièrement hostile à la crypto, elle n’y est pas forcément très favorable.

Contrairement à des pays comme la Suisse et le Japon, les États-Unis ont été largement indécis quant à la manière de traiter les actifs numériques et les ICO.

Du point de vue du régulateur, le fait qu’un fork dure comme celle de Bitcoin Cash puisse entraîner de lourdes pertes pour les investisseurs est alarmant, et la protection des investisseurs est un objectif prioritaire de la SEC pour la mise en place d’un cadre réglementaire pour les cryptomonnaies.

Bien qu’un fork ne soit pas un échec en soi, elles ont toujours été accompagnées d’une baisse de prix.

Les accusations de règlement portées contre les deux organisations internationales de commerce sont importantes dans la mesure où la SEC les a rendues publiques, ce qui donne une idée de la façon dont l’organisme considère les organisations internationales de gestion – essentiellement comme des offres de titres, semble-t-il. Si la SEC considère la plupart des ICO de cette manière, ces offres seraient soumises à toutes les lois connexes.

Certains pourraient dire que cela étouffe l’innovation et que les actifs numériques doivent être traités de manière distincte. D’autres y voient un avantage dans la mesure où cela apporte une certaine certitude quant à la classe d’actifs.

Sortez les boules de cristal !

La réalité, c’est que nous ne saurons jamais vraiment ce qui a provoqué la chute du marché.

Il est difficile d’analyser le marché lorsque des baleines (individus ou organisations extrêmement puissantes) peuvent vendre en masse à des fins lucratives et influencer les investisseurs débutants qui veulent être prudents et consciencieux avec leur argent. Il n’existe aucun moyen irréfutable de déterminer si les baleines ont effectivement influencé le marché en vendant à des moments opportuns. De plus, les réactions généralement paniquées du marché face à tout ordre de vente en font un exploit facile.

Ça en dit long sur l’immaturité du marché, si la seule crise du Bitcoin Cash est responsable de ce qui s’est passé.

Selon toute vraisemblance, ce qui se passe est le résultat d’une maladie du marché qui existe depuis longtemps: des participants irrationnels sujets à des crises dramatiques à la première vue des nouvelles, bonnes ou mauvaises.

Contrairement aux précédentes crises, où le nombre de variables impliquées était moins grand, le marché est désormais soumis à ce qui semble être des «inconnues». Des forces aléatoires d’irrationalité et de peur sont ensuite exacerbées par des événements tels que les règles de la SEC et les règles strictes.

Sauf que, contrairement à d’autres marchés, le marché de la cryptographie réagit beaucoup plus sauvagement.

Le marché de la crypto ne doit pas être considéré comme un marché qui peut faire de vous un millionnaire du jour au lendemain. C’est un véritable marché qui doit être pris au sérieux.

Selon vous, quels facteurs ont contribué à ce récent krach boursier? Faites-nous savoir vos pensées dans les commentaires ci-dessous.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Roméo VEGA

Author Roméo VEGA

More posts by Roméo VEGA

Join the discussion 2 Comments

  • Craig dit :

    Que du blablabla pour remplir un article avec du vide… Tout ça n’est qun retracement sain. Les traders savent depuis la hausse à 20k que le prix allait chutter par la suite. Fibonacci… Prochain arrêt 2500 et sûrement 1800… Amusez vous bien!

    • Roméo VEGA dit :

      Tout d’abord Craig, merci d’avoir laissé un commentaire. Ensuite, bien sûr ce n’est qu’un recap des derniers événements, que certains n’ont peut-être pas suivis ou compris dans leur intégralité (la plupart des infos sont en anglais). En ce qui concerne tes prédictions, elles n’engagent que toi, on peut trouver des arguments pour, et des arguments contre…

Leave a Reply