La Blockchain entre chez les géants du pétrole

By 14 novembre 2018News

Certains des plus grands noms du secteur de l’énergie se sont associés à des banques et à des institutions financières de taille équivalente pour lancer une plateforme de produits énergétiques basée sur une blockchain avant la fin de l’année.

BP(British Petroleum) et Shell rejoignent de grandes banques pour le projet Blockcahin

Selon certaines sources, les géants pétroliers BP, Shell et Equinor ont soutenu un projet visant à moderniser les processus de post-négociation de l’énergie. L’annonce a été faite au sommet du S&P Global Platts Digital Commodities à Londres par le consortium Vakt lundi.

Lyon Hardgrave, vice-président du développement de produits de Vakt, a déclaré: «Nous prévoyons de nous installer fin novembre sur le marché pétrolier de la mer du Nord», avant d’ajouter: «En 2019, nous examinerons les péniches ARA, les marchés des produits d’eau et les oléoducs américains. Et d’ici janvier, nous nous attendons à ce que les premiers licenciés se joignent à nous, en plus de nos actionnaires ».

La plateforme a pour objectif de numériser les transactions en abandonnant les contrats sur papier au profit de contrats intelligents dans la blockchain. Cela réduira les coûts, augmentera l’efficacité, la transparence et réduira les erreurs. Certaines grandes banques et acteurs financiers ont rejoint les trois géants pétroliers pour soutenir le projet. Ils comprennent ING, ABN Amro et la Société Générale aux côtés des sociétés de négoce Mercuria, Gunvor et Koch Supply & Trading.

Jusqu’à 40% d’économies ont été estimées pour les titulaires de licence qui paient pour utiliser la plateforme, en plus de l’élimination des inexactitudes des données et de l’accélération du processus, Hardgrave a déclaré :

« Ce n’est pas une plateforme de trading, ni une plateforme de règlement – il n’y a pas de cryptomonnaie impliquée. Mais ce qui la constitue: récapitulation des transactions; confirmation; contrat; la logistique (l’élément le plus important dans tout cela) – et la facturation »

Une blockchain ne sera utilisée que pour enregistrer les transactions initialement. Cependant, on peut très bien s’imaginer que les services pourraient se diversifier. Adam Vile, CTO de Vakt, a ajouté:

« Il existe toute une pile de technologies standard au-dessus de la blockchain – nous avons construit une solution d’entreprise reposant sur une blockchain. »

Les attentes concernant la mise en œuvre de la blockchain sont toujours élevées, malgré le marché baissier des devises numériques cette année. David Shrier, de la Said Business School de l’Université d’Oxford, a ouvert le Sommet sur les produits numériques Platts Digital de S&P en déclarant qu’il espérait que l’ensemble de l’écosystème du commerce des produits de base serait numérisé d’ici dix ans, mais qu’une réglementation constante prendrait beaucoup plus de temps.

Avec les grandes entreprises de l’énergie qui monte dans le train de la blockchain, il est probable que des solutions plus petites pour un partage de l’énergie basées sur la blockchain suivront. Plusieurs projets existent déjà pour permettre plus d’efficacité et des économies de coûts dans le secteur de l’énergie, et ce ne sera qu’une question de temps avant que toutes nos transactions énergétiques ne soient réalisées sur une blockchain.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Noter cet article
Roméo VEGA

Author Roméo VEGA

More posts by Roméo VEGA

Leave a Reply