La cryptomonnaie, le paradoxe Chinois 🇨🇳

By 11 octobre 2018LĂ©gislation, News

En Chine un homme est condamnĂ© a la prison ferme pour vol d’Ă©lectricitĂ© qu’il utilisait pour alimenter ses machines pour le minage de Bitcoin BTC.

La Chine et la cryptomonnaie

On apprenait il y a maintenant 1 an que la Chine interdisait les ICO (levées de fonds en cryptomonnaies) fortement soupçonnées par le législateur de financer des activités illégales.

La Banque Centrale de Chine justifiait :

« Plus de 90 % des projets ICO violeraient les lois contre la fraude fiscale et la levée de fonds illégale. Le pourcentage de projets qui lève réellement des fonds pour des investissements est de moins de 1 %. »

Pékin à même menacé l’interdiction d’accès de sa population aux plateformes d’échanges de cryptomonnaies.

Ce protectionnisme pourrait s’expliquer par la volontĂ© du gouvernement chinois de crĂ©er une cryptomonnaie d’État qui deviendrait la monnaie nationale.

Baptisée provisoirement DCEP (Digital Currency Electronic Payment) selon le gouverneur de la Banque Centrale de Chine, ce projet aura sa propre blockchain et serait comparable au Bitcoin BTC, sauf pour l’aspect décentralisé…

Paradoxalement avec son électricité peu chère, la Chine compte un nombre important de mineurs de cryptomonnaie (l’activité de minage étant très énergivore).

Pour rappel l’activité de minage constitue à exploiter la puissance de calcul d’un ordinateur pour valider et inscrire les transactions en cryptomonnaie sur la blockchain.

Une courte vidéo pour définir la Blockchain ?

 

Alors que VaTeFaireDécrypter rapportait déjà le mois dernier la condamnation de criminels de la crypto-sphère …

Les criminels du web 3.0 ne volent pas seulement des crytomonnaies, ils volent aussi les ressources pour en créer !

Vol d’électricité

Poste de dépense principale dans l’activité de minage, les mineurs de Bitcoin sont sans cesse à la recherche de l’électricité la moins couteuse possible pour maximiser leurs gains.

Un Chinois a été arrêté et condamné cette semaine pour vol de l’électricité d’une infrastructure de la compagnie ferroviaire du pays.

Pour avoir alimenté (électriquement) son installation, durant 2 mois avec l’énergie volée, le mineur a été condamné à une peine de 3 ans et demi d’emprisonnement en plus d’une amende de 100 000 Yuan (12 500€).

Au-delà de voir son matériel de minage confisqué, la justice chinoise a jugé qu’il devrait aussi s’acquitter de sa facture d’électricité.

La guerre menĂ©e par l’État chinois contre les cryptomonnaies ne semble pas prĂŞte de s’arrĂŞter.

En effet les autorités ont pour ordre de tout faire pour mettre fin aux activités de minage dans le pays en prenant des mesures même sur le prix de l’électricité si nécessaire…

 

Crédits photo @jeisblack

Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Noter cet article
Nelson Bonil

Author Nelson Bonil

More posts by Nelson Bonil

Leave a Reply