Le Canada s’intéresse aux dons en crypto

By 15 janvier 2019News

L’un des aspects les plus délicats de la cryptomonnaie et d’un gouvernement est la question des dons politiques. À Taïwan, par exemple, la cryptomonnaie est devenue une forme de contribution à la campagne. Dans certains endroits aux États-Unis, ils ont été totalement interdits.

Au Canada, cependant, le gouvernement commence à explorer l’utilisation de la cryptomonnaie pour les dons politiques avant les prochaines élections.

Élections Canada, l’organe officiel chargé de gérer les collectes de fonds politiques dans le pays, a annoncé sur son site Web, « avec un intérêt croissant pour la cryptomonnaie, les entités politiques ont demandé conseil sur l’acceptation de contributions et la réalisation d’autres transactions en bitcoins ou altcoins ».

Le verdict actuel

En réponse aux demandes de renseignements reçues par Élections Canada, ils ont publié un projet de réglementation indiquant comment les transactions de cryptomonnaie devraient être traitées pour le moment.

Selon le document, les dons de cryptomonnaie sont classés en dons non monétaires et en nature. Le document explique que les actifs numériques ont à la fois les caractéristiques de l’argent et de la propriété.

Comme l’argent, ils peuvent être utilisés pour l’achat de biens et de services, mais, contrairement à l’argent, ils ne peuvent pas être placés sur un compte bancaire sans être préalablement échangés contre de la monnaie fiduciaire, ce qui les rapproche des normes de la propriété.

À la recherche d’opinions

Le document n’est qu’un projet de loi et diverses parties ont été contactées à ce sujet et ont jusqu’au 21 janvier 2019 pour faire connaître leur point de vue sur la manière de traiter la cryptomonnaie et de modifier le document avec le temps.

Certains organismes gouvernementaux et juridictions ont toutefois déjà décidé de leur propre classification pour la cryptomonnaie.

Elections BC, la Commission électorale fédérale des États-Unis et l’Agence du revenu du Canada considèrent la cryptomonnaie comme une marchandise, tandis qu’Élections Ontario traite les transactions crypto cryptées comme des transactions similaires à celles effectuées par chèque ou par carte de crédit.

Dans le cas d’Élections Ontario, les contributions sous forme de cryptomonnaie sont soumises aux mêmes lois que les contributions directes, ce qui signifie qu’il existe un plafond pour les dons annuels et un plafond de 20 $ pour les dons anonymes.

L’identité de ceux qui contribuent au-delà de 20 USD devra être signalée par le parti, ce qui pourrait s’avérer difficile en raison de la nature anonyme de certains cryptos.

Les parties devraient également soumettre l’historique des transactions de leurs portefeuilles de la même manière que leurs relevés bancaires si elles acceptaient les dons en cryptomonnaie.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Le Canada s’intéresse aux dons en crypto
5 (100%) 1 vote[s]

Also published on Medium.

Roméo VEGA

Author Roméo VEGA

More posts by Roméo VEGA

Leave a Reply