Le G20 discute d’une taxe internationale pour les crypto

By 3 décembre 2018News

Il est actuellement illégal pour un gouvernement de taxer une société étrangère qui n’est pas physiquement présente dans le pays.

La conférence du G20, qui s’est déroulée à Buenos Aires, a abouti à une décision qui sera intéressante pour le monde de la cryptomonnaie.

Les responsables politiques ont signé un document qui indique leur intention de commencer à travailler sur une solution au problème de la taxe sur les cryptomonnaies et qu’ils collaboreront à cette fin.

La déclaration des dirigeants mentionne la construction d’un système international qui taxera les paiements transfrontaliers. Ça a son importance, car il est illégal pour un gouvernement d’imposer une entreprise étrangère qui n’est pas physiquement présente sur son territoire, mais il est prouvé que cette règle est utilisée pour éviter l’impôt, une tactique rendue possible par la cryptomonnaie, selon jiji.com, une source d’informations japonaise.

La déclaration déclare que tous les pays du G20 travailleront sur certaines propositions et en discuteront davantage lors de leur prochaine réunion au Japon. Ils auraient l’intention de disposer d’une version finale d’ici 2020.

Un certain nombre de pays, la France et le Japon par exemple, appellent à cette discussion depuis un certain temps.

En octobre, le comité du G20 a annoncé que la cryptomonnaie constituait une menace croissante pour la stabilité économique mondiale. Le Financial Stability Board, comme on l’appelle, considère l’institutionnalisation de la cryptomonnaie comme un développement négatif, car elle pourrait éroder la confiance et l’autorité des institutions financières.

À propos du G20

Le G20 est un sommet ou les dirigeants des 20 pays les plus puissants du monde se rencontrent pour discuter de problèmes urgents et se faire photographier. Le président actuel de l’organisation est Mauricio Macri, président de l’Argentine. L’année prochaine, la position sera prise par Shinzō Abe du Japon.

Ces conférences suscitent souvent des protestations, car les gens expriment leur frustration devant les figures de proue de leur pays; l’année dernière, à Hambourg, les manifestants ont bloqué les routes et incendié des voitures. L’Argentine a chargé 22 000 policiers et 700 agents de sécurité de protéger la conférence et a bouclé un rayon de 12 kilomètres autour du lieu de la réunion.

Lors de la conférence de cette année, les dirigeants ont principalement discuté de l’alimentation durable, de la guerre commerciale qui s’est développée entre la Chine et les États-Unis et de la réglementation des cryptomonnaies.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Noter cet article
Roméo VEGA

Author Roméo VEGA

More posts by Roméo VEGA

Leave a Reply