SIEMENS nouveau blockchain-addict

By 23 novembre 2018News

Siemens, géant de l’électronique, annonce un nouveau projet blockchain en cours.

Cette semaine l’industriel a présenté par communiqué de presse son nouveau partenaire dans la blockchain : l’Energy Web Foundation.

Le plus gros employeur d’ingénieurs en Allemagne n’est pas seulement un mastodonte de l’électronique puisque l’entreprise est aussi présente dans les secteurs de l’énergie et la santé.

La multinationale déclare son partenariat avec l’ONG Energy Web Foundation dont la mission se résume à promouvoir l’adoption de la technologie blockchain par les acteurs du secteur de l’énergie. L’organisme propose à ses partenaires une blockchain sur laquelle bâtir leurs applications décentralisées.

La signature de ce nouveau partenariat entre Siemens et l’ONG résulte d’une stratégie de la part de Siemens de s’investir pleinement dans l’industrie énergétique ‘blockchainisée’. La société aurait en effet prévu d’intégrer la technologie du registre partagé sur les thèmes de « la gestion de l’énergie » et « les services liés à la production d’énergie ».

« Les applications énergétiques transitives constitueront une force majeure dans la transformation énergétique en systèmes décentralisés, décarbonisés et numérisés, où les ressources énergétiques distribuées (DER) telles que les systèmes solaire, éolien, de stockage fixe, les véhicules électriques {…} jouent un rôle de plus en plus important. »

Dans ce contexte, la Blockchain apparait comme nouvelle structure d’application fiable.

La compagnie Allemande ajoute :

« Cela permet de nouveaux business models d’échanges d’énergie flexible entre consommateurs, prospects, producteurs et opérateurs de réseau, en tenant compte des préférences de l’utilisateur et des restrictions de réseau. »

Le document rappel que Siemens expérimente déjà la blockchain dans le cadre de ses services d’optimisation du contrôle de consommation et de production d’électricité pour ses clients.

À titres d’exemple l’entreprise explique : « Les opérateurs de systèmes photovoltaïques peuvent alimenter le réseau local avec leur excès de production électrique et recevoir leur rémunération directement des clients, c’est-à-dire de leurs voisins. »

Siemens ajoute que dans le cadre de cette transformation de modèle économique et d’intégration technologique dans l’énergie, la société collabore avec la start-up LO3 Energy basée à New-York dans leur offre : une plateforme d’achat-vente énergétique dont un premier projet pilote est à l’œuvre à Brooklyn.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Noter cet article
Nelson Bonil

Author Nelson Bonil

More posts by Nelson Bonil

Leave a Reply