Une école française accepte la crypto pour les frais de scolarités

By 31 octobre 2018News

La Financia Business School à Paris accepte les paiements des frais de scolarité en Bitcoin, pour le plus grand plaisir de certains de ses étudiants.

Les technologies disruptives sont la voie de l’avenir. Grâce à la blockchain et aux cryptomonnaies, des processus tels que la gestion de la chaîne d’approvisionnement et les paiements transfrontaliers ont été rendus plus efficaces tout en permettant aux entreprises de réaliser des économies substantielles.

Cet intérêt a atteint le secteur de l’éducation, avec les meilleures universités du monde qui offrent des cours liés à l’industrie de la crypto. La Financia Business School a franchi une étape supplémentaire en acceptant désormais la cryptomonnaie en guise de paiement des frais de scolarité.

Financia Business School est une école de finance qui se veut réactive face aux nouveautés qui concernent son domaine. C’était entre autres une des premières écoles à dispenser des cours sur la Blockchain.

Un autre exemple d’acceptation de Bitcoin

Selon Studyrama, l’école a déjà accepté des paiements en crypto de cinq étudiants, dont Adam Hasib, qui a payé ses frais d’inscription en Bitcoin.

Hasib a expliqué son processus: « Je me suis intéressé très tôt à cette technologie et suis rapidement devenu un farouche adepte du modèle décentralisé proposé par la Blockchain. Dès juin 2017 j’avais acquis mes premiers bitcoins, ce qui m’a permis de payer l’acompte d’inscription à l’école avec la plus-value réalisée dans l’intervalle ! Il m’a suffi de contacter l’administration pour obtenir l’adresse « wallet » avant de déposer mon acompte à l’école et le tour était joué ! »

Avec 25% d’étudiants étrangers et des frais de virements onéreux et souvent complexes, la blockchain permet de retracer les virements, de les sécuriser et d’en réduire les frais. Un vrai plus pour les étudiants étrangers. En s’associant à Coin Capital, une plateforme basée sur une chaîne de blocs (blockchain) qui facilite le processus de paiement des frais d’inscription, l’école simplifie considérablement les paiements de ces étudiants.

Moteur de l’innovation

L’école espère également lancer des projets faits par et pour les étudiants visant à expliquer le Proof of Concept (PoC), ainsi que poursuivre et développer leurs cours existants sur des sujets liés à la blockchain et à la crypto.

Financia n’est certes pas le seul établissement d’enseignement en Europe à accepter les paiements en monnaie virtuelle. L’Université de Lucerne, située dans le crypto hub de la Suisse, a commencé à accepter les paiements en Bitcoin en octobre dernier.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Noter cet article
Roméo VEGA

Author Roméo VEGA

More posts by Roméo VEGA

Leave a Reply