Texte
Texte 
Ethereum est un protocole d’échanges décentralisés permettant la création par les utilisateurs de contrats intelligents grâce à un langage interprété par les équipements informatiques des parties aux contrats.
Ces contrats intelligents sont basés sur un protocole informatique permettant de vérifier ou de mettre en application un contrat mutuel, ils sont déployés et consultables publiquement dans la blockchain.

Ethereum utilise une unité dénommée Ether comme moyen de paiement de ces contrats. Son sigle correspondant, utilisé par les plateformes d’échanges, est « ETH ».

Ethereum est la deuxième plus importante monnaie cryptographique décentralisée (derrière le bitcoin ) avec une capitalisation supérieure à 40 milliards d’euros.

En juillet 2016, l’équipe de développement d’Ethereum a dû procéder à un hard fork (c’est-à-dire une modification importante du programme informatique qui régie la monnaie) après une attaque réussie par un groupe de pirates sur un fonds d’investissement en Ether appelé The DAO (organisation autonome décentralisée) dans laquelle près de 3 641 694 ETH (soit plus de 5 % du montant total de la cryptomonnaie en circulation) ont été détournés sur une adresse non contrôlée par les membres de The DAO.

Ce hard fork a permis d’annuler le détournement et de restituer ses fonds à l’organisation autonome décentralisée.

Néanmoins, ce changement n’a pas recueilli un consensus absolu et une faible partie de la communauté n’a pas implémenté ce changement qui a conduit à la formation de deux chaînes de blocs séparées : l’une officielle avec pour unité monétaire l’Ether (symbole : ETH) et son spin-off ou « variante » qui a pour unité monétaire l’Ether classique (symbole : ETC).