L’Uganda entre dans l’êre de la crypto

By 3 novembre 2018News

Lorsque Binance a annoncé son intention de s’implanter en Ouganda, cette initiative était considérée comme une initiative intéressante et indispensable pour le développement de la crypto en Afrique.

Selon une récente révélation, Binance Uganda aurait enregistré 40 000 nouvelles inscriptions au cours de la première semaine. Il semble que les Ougandais soient bien renseignés sur la crypto.

 

 

On peut voir ci-dessus la réaction du PDG de Binance, qui, face a un tweet qui annonce que 70% de la population de l’Uganda n’a pas de compte en banque, répond en toute simplicité « Donnons-leur un compte @binance ou une application @TrustWalletApp. »

Nombre impressionnant d’inscriptions sur Binance

La plupart des gens ne se rendent pas compte de la difficulté d’obtenir un compte bancaire dans certains pays. Business Insider a révélé dans un sondage réalisé en 2015 que plus de 2 milliards de personnes dans le monde n’avaient pas de compte bancaire ou accès à un institut financier ou à un système de paiement mobile.

Ainsi, la nouvelle selon laquelle Binance Ouganda a déjà réalisé 40 000 nouvelles inscriptions dès la première semaine d’ouverture montre que la demande existe partout en Afrique subsaharienne. La plateforme a ouvert ses portes numériques à la mi-octobre et connaît déjà un succès retentissant.

Binance a conclu un partenariat avec un fournisseur de paiement mobile local, dont le nom n’est toujours pas connu pour des raisons de sécurité.

Le co-administrateur du cadre légal des actifs numériques en Afrique (African Digital Asset Framework), Marvin Coleby, a déclaré à CoinDesk:

« L’un des problèmes majeurs dans la région, sur le continent, est la liquidité et Binance nous apportera de la liquidité. Ces actifs numériques peuvent circuler sans frontières à travers le continent. »

Binance attaque d’autres marchés

En Septembre, le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a fait part au monde de son objectif d’étendre ses opérations sur les cinq continents et d’ouvrir «cinq à dix» échanges de crypto vers les monnaies d’états dans l’année à venir.

Zhao a expliqué que la société avait déjà ouvert de nouveaux bureaux à Malte et au Liechtenstein. Il a ensuite révélé que la plateforme d’échange de crypto, leader sur le marché, ouvrirait ses portes en Ouganda, à Singapour et dans d’autres pays au cours des 12 prochains mois.

« L’Ouganda est notre pivot pour atteindre d’autres marchés africains. »

La nouvelle que Binance Ouganda a déjà recueilli 40 000 inscriptions en si peu de temps est un signe que le secteur de la crypto en Afrique est sur le point d’exploser.


Cet article n’est pas une recommandation d’investissement dans les cryptomonnaies et ICO. Ces investissements sont risqués et spéculatifs. VaTeFaireDécrypter publie des articles les plus objectifs possibles et ne peut être tenu pour responsable en cas de pertes liées à des placements de la part de ses lecteurs. VaTeFaireDécrypter ne fait pas garantie de l’exactitude des informations de ce document.

Noter cet article
Roméo VEGA

Author Roméo VEGA

More posts by Roméo VEGA

Leave a Reply